Comment isoler une maison ancienne ?

Comment isoler une maison ancienne ?

Les demeures anciennes, imprégnées d'esthétique et de charme, sont souvent confrontées à la difficulté de maintenir une régulation thermique adéquate, générant des conditions inconfortables. Contrairement aux habitations modernes, beaucoup de maisons anciennes bénéficient d'une ventilation naturelle due aux fuites d'air. Les constructions antérieures aux années 1960, comparées aux bâtiments récents, révèlent souvent des lacunes en termes d'isolation, laissant pénétrer le froid de manière plus perceptible.

En cas de sensation persistante de froid dans votre demeure ancienne, l'envie d'engager des travaux pour renforcer l'isolation peut survenir. Cependant, certaines méthodes courantes peuvent causer des dommages à long terme. Avant d'entreprendre des travaux, il est recommandé de s'informer sur la manière d'isoler en toute sécurité les différentes composantes d'une maison ancienne, couvrant le grenier, le toit, les sous-sols, les vides sanitaires et les murs.

 

maison ancienne campagne

 

Comment isoler une maison ancienne ? Les Conseils

 

L'isolation du grenier est cruciale, car environ un quart de la chaleur d'une maison moyenne s'échappe par le toit. Plutôt que d'isoler intégralement la maison, une étanchéité adéquate du grenier constitue une première étape pour conserver la chaleur et réduire la consommation énergétique. Il est nécessaire de colmater tout espace permettant à l'air chaud de circuler du plafond au grenier avec des produits d'étanchéité appropriés tels que le calfeutrage, les coupe-bises, la mousse d'étanchéité ignifugée, etc.

Les emplacements propices aux fuites d'air dans le grenier sont souvent les espaces entourant les cheminées, les ventilateurs de plafond, les luminaires, le câblage, les conduits, les ventilateurs d'extraction et les tuyaux. Une vérification minutieuse autour des fenêtres et des évents, ainsi qu'un examen du périmètre à la recherche de fuites ou de trous minuscules, est nécessaire. Une fois ces fuites d'air éliminées, il est recommandé d'ajouter de l'isolant, que ce soit sous le toit entre les chevrons ou en matelas ou en vrac sur le plancher du grenier.

 

pantoufle nordique

Voir ces pantoufles nordiques, idéale pour isoler les pieds

 

Des recommandations supplémentaires pour l'isolation des combles ou du toit d'une maison ancienne incluent la vérification de l'isolation existante pour s'assurer qu'elle n'est pas humide ni moisie, avec élimination appropriée si nécessaire. L'assurance d'une ventilation adéquate et non obstruée dans le grenier, à travers des évents de soffite pour l'aspiration de l'air et des évents de faîtage pour l'évacuation de l'air vers l'extérieur, est également cruciale. Si un pare-vapeur est utilisé, son orientation doit être adaptée aux climats, dirigé vers le bas (face au sol) pour les climats froids et vers le haut (face au toit) pour les climats chauds. Lors de la superposition d'une nouvelle isolation sur une isolation existante, il est essentiel de s'assurer qu'aucun pare-vapeur n'est placé entre les couches d'isolation, avec retrait si nécessaire. L'installation d'une toiture métallique est également suggérée pour profiter de ses avantages en termes de légèreté, de durabilité et d'efficacité énergétique.

 

homme avec un pouce en l'air

 

 

L'étanchéité des sous-sols et des vides sanitaires représente une alternative judicieuse pour améliorer le confort intérieur d'une maison ancienne, tout en préservant sa ventilation naturelle. Cela implique le scellement des fissures autour des fenêtres du sous-sol et des bouches d'aération, ainsi que des espaces entourant les conduits, les câbles électriques et les tuyaux. L'ajout de couvercles de puits aux fenêtres de sortie, s'ils ne sont pas déjà présents, et l'installation de pare-vapeur ou de pare-humidité, ou l'application d'un produit d'étanchéité sur les murs et les sols, sont des mesures complémentaires recommandées. Pour une protection accrue, il est suggéré d'ajouter de l'isolant en matelas aux solives du plancher, avec une attention particulière pour les vides sanitaires afin d'empêcher l'accès des rongeurs.

 

interdit aux rongeurs
 

Quant à l'isolation des murs, il est crucial de considérer si elle est nécessaire avant de procéder, car des erreurs dans cette démarche peuvent potentiellement causer des problèmes tels que la condensation à l'intérieur des murs, entraînant éventuellement des moisissures, la pourriture du bois et des fenêtres embuées. L'une des approches consiste à se concentrer sur l'extérieur, avec l'application d'un revêtement de maison ou d'un pare-vapeur sur les murs extérieurs, la fixation d'un panneau de mousse isolante d'un pouce, la pose d'un bardage sur l'isolation, le remplacement des anciennes fenêtres par des modèles à haut rendement énergétique, et le calfeutrage des bordures de fenêtres ainsi que l'utilisation de coupe-bise pour réduire les fuites d'air. Si l'isolation des murs est incontournable, des précautions doivent être prises pour minimiser les risques. Il est recommandé de retirer le pare-pluie et le revêtement avant de percer des trous pour éviter d'endommager ces éléments. Le remplacement ou l'ajout d'un solin résistant à l'eau peut être nécessaire pour prévenir les dégâts d'eau futurs.

 

gif

   

Au-delà de la correction des fuites et de l'ajout d'isolant, la vérification et le maintien d'un système de chauffage et de ventilation adéquat sont indispensables pour maximiser le confort. Les vieux appareils de chauffage inefficaces peuvent ne pas répondre aux besoins de chauffage d'une demeure historique et spacieuse pendant les nuits froides d'hiver. Dans ce contexte, envisager de faire appel à un expert en chauffage, ventilation et climatisation (CVC) pour la transition vers un modèle plus moderne et éco-énergétique peut s'avérer bénéfique.

Un conseil supplémentaire consiste à sceller et isoler les conduits de chauffage et de refroidissement, en particulier ceux traversant des espaces plus froids tels que les greniers, les sous-sols et les garages non chauffés. L'utilisation de mastic ou de ruban adhésif pour sceller les joints et les raccords, avec l'enveloppement d'un isolant pour conduits, contribue à prévenir les pertes d'énergie inutiles et à améliorer l'efficacité énergétique globale de la maison ancienne.

 

Conclusion: Comment isoler une maison ancienne ?

En somme, isoler efficacement une vieille maison nécessite une approche réfléchie et stratégique, en tenant compte des particularités de chaque composante de la structure. En combinant des techniques d'isolation adaptées à chaque zone avec des précautions pour éviter les dommages potentiels, il est possible d'améliorer le confort thermique tout en préservant le caractère unique et le charme intemporel des demeures anciennes.